12 trésors cachés du Vieux-Québec à ne pas manquer

Vue de la porte Saint-Jean en hiver
Audet photo

Les visiteurs viennent des quatre coins du monde pour découvrir le quartier historique et s'imprégner de son atmosphère européenne, si unique en Amérique du Nord.

Beaucoup de gens se contentent de profiter de l’ambiance et des principaux attraits, mais il y a tellement plus à découvrir! On vous invite à rester un peu plus longtemps et à entrer dans des bâtiments qui abritent de véritables trésors cachés. En parcourant les lieux de ce circuit proposé, vous serez surpris de constater à quel point tous ces sites historiques sont facilement accessibles à pied les uns des autres. Êtes-vous prêts à sortir des sentiers battus?

  • 1

    L’église Notre-Dame-des-Victoires

    Dans cette église de taille modeste au cœur de la place Royale datant de 1688, on peut y voir, suspendu au plafond, l’un des objets les plus fascinants qui nous soient parvenus de la Nouvelle-France : la maquette d’un vaisseau de guerre français, le Brézé. Le marquis de Tracy offrit cet ex-voto en remerciement à Dieu pour sa traversée de l’Atlantique et celle d’une partie du régiment de Carignan-Salières sans encombre en 1664. Originalement appelée l'église de l'Enfant Jésus, le nom de cette église a été changé deux fois suite aux deux victoires contre les Anglais : d'abord Notre-Dame-de-la Victoire, puis finalement Notre-Dame-des-Victoires.

    L’église Notre-Dame-des-Victoires est ouverte en tout temps aux visiteurs pendant l'été et l'entrée est gratuite. En hiver, on peut y entrer les dimanches seulement.

  • 2

    Lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

    Tout juste à côté du Château Frontenac se trouve un escalier qui mène sous la terrasse Dufferin, jusqu’au site archéologique des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis. C’est là que 32 gouverneurs généraux ont résidé au fil des siècles sous les régimes français et anglais. On y retrouve les vestiges du Château et du Fort Saint-Louis, dont une cuisine du 18e siècle et une glacière datant de 1771. Plus de 120 artéfacts sont exposés, certains datant de l'époque de Samuel de Champlain, qui a construit un fort et une résidence sur le site en 1620.

    Ouvert pendant la saison estivale seulement. On se procure un billet d’entrée au kiosque Frontenac, derrière la statue de Samuel de Champlain. L'entrée est gratuite pour les jeunes de 17 ans et moins. En dehors de la saison touristique, les curieux peuvent apercevoir certains vestiges à travers les trois baies vitrées sur la terrasse Dufferin.

  • 3

    La Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec

    La Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec est devenue en 1674 la première cathédrale catholique en Amérique du Nord. Le superbe baldaquin doré qui surplombe le maître-autel est immanquable, mais peu de visiteurs savent qu’ils peuvent aussi descendre dans la crypte où reposent nombre de gouverneurs de la Nouvelle-France et d’évêques de Québec. On peut aussi admirer la Porte Sainte, que les pèlerins et les visiteurs ne peuvent franchir que lorsque le pape a décrété qu’une année était sainte.

    La crypte est ouverte pendant la saison estivale seulement, mais on peut entrer dans la Basilique-cathédrale en tout temps, même pendant les importants travaux qui ont lieu devant l'église.

  • 4

    La cour du Séminaire de Québec

    Entourée par des bâtiments de pierres à la toiture escarpée, la cour du Séminaire de Québec conserve cet indéniable cachet qui ramène les visiteurs au temps de la Nouvelle-France. Dès qu’on y pénètre, on a l’impression d’avoir quitté l'Amérique et de se retrouver en Europe.

    On y accède gratuitement en tout temps. Il faut emprunter la porte cochère située à gauche de la Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

  • 5

    Cathédrale Holy Trinity

    Le saviez-vous? Une église typiquement anglaise s’élève au cœur même du Canada français. Il s’agit de la cathédrale Holy Trinity, érigée de 1800 à 1804. Ornée de superbes vitraux fabriqués par des artisans britanniques et abritant des objets dignes de l’abbaye de Westminster, elle fut la première cathédrale anglicane à être construite en dehors des îles britanniques.

    À l'intérieur, il ne faut pas manquer le banc royal, qui arbore les armoiries du roi George III, ainsi que l'exposition de magnifiques pièces en argent pour la communion fabriquées tout spécialement pour la cathédrale par les orfèvres royaux à Londres. Les inscriptions dans le marbre et les objets cérémoniaux rappellent le temps où Québec est devenue la capitale de l’Amérique du Nord britannique, après la Révolution américaine. 

    On peut y entrer pour visiter librement en tout temps. Pendant la saison touristique estivale, l’entrée est payante et il est possible de visiter la cathédrale en compagnie d'un guide.

  • 6

    La chapelle et le musée des Ursulines

    Les religieuses Ursulines sont venues à Québec en 1639 pour instruire les filles autochtones et françaises de la colonie. Les religieuses ont apporté des compétences artistiques remarquables à la colonie française, appliquant de la feuille d'or sur des sculptures en bois et fabriquant de magnifiques parements d'autel dans les plus belles soieries brodées de fils d’or et d’argent. 

    Parmi les œuvres exceptionnelles exposées à la chapelle, on retrouve le plus ancien ensemble sculptural de la ville : il date des années 1720 et 1730. On trouve également des tableaux français des 17e et 18e siècles qui ont été apportés ici au début du 19e siècle, après avoir échappé à la destruction pendant la Révolution française. Les expositions du musée sont aussi l’occasion de suivre l’histoire fascinante de l’éducation des filles depuis presque quatre siècles.

    La chapelle et le musée sont ouverts à l'année et ont des entrées séparées, face à face. La visite de la chapelle est gratuite; celle du musée est payante.

  • 7

    Le Morrin Centre

    Construit de 1808 à 1813 pour servir de prison, le Morrin Centre est devenu un collège en 1868. Depuis les années 1860, l’édifice abrite la Société littéraire et historique du Québec, la plus ancienne société savante du Canada encore en existence. Aujourd’hui, l’édifice sert de centre culturel consacré à l’histoire de la communauté anglophone de Québec. La bibliothèque est l’un des espaces intérieurs les plus remarquables du Vieux-Québec. Avec ses belles boiseries, ses rayonnages sur deux niveaux et son escalier en colimaçon, la bibliothèque a conservé l’atmosphère victorienne de ses origines.

    La visite guidée est l’occasion de tout apprendre sur la bibliothèque, les salles de classe rénovées et le laboratoire de l’ancien collège, mais aussi de frissonner un peu dans les anciennes cellules carcérales où l’on aperçoit encore, au sol, de vieux graffitis laissés par des prisonniers et des anneaux de fer auxquels certains détenus étaient enchaînés.

  • 8

    Maison de la Littérature

    Sise dans les espaces d’une ancienne église néogothique élevée au 19e siècle, la Maison de la littérature abrite une bibliothèque publique, des cabinets d’écriture, une résidence d’écrivains, une scène littéraire et plus encore. Alliant la tradition à la modernité, son intérieur inspirant baigne dans une douce lumière et est hautement  « instagrammable ». Une exposition sur la littérature québécoise occupe les 3 étages.

    La Maison de la Littérature est ouverte à l'année et l’entrée est gratuite.

  • 9

    L’Hôtel du Parlement

    Avec son imposante façade jalonnée de statues de bronze, le Parlement est l’un des édifices publics les plus impressionnants du Québec. Des visites guidées de l’intérieur richement orné sont offertes gratuitement. Contrairement à de nombreux autres édifices de même nature en Amérique du Nord, il est possible de savourer un repas dans l’élégant restaurant Le Parlementaire sans y avoir été invité par un élu.

  • 10

    Le parc de l’Artillerie

    Le parc de l’Artillerie fait partie du lieu historique national des Fortifications-de-Québec et réunit des bâtiments militaires érigés sur une période de plus de 250 ans. Dans la fonderie, on retrouve un très grand plan-relief de Québec, fabriqué de 1806 à 1809 pour contribuer à la bonne planification des améliorations à apporter aux fortifications.

    Ouvert pendant la saison estivale seulement. Pour accéder au site, on passe par l’entrée principale de la fonderie du bastion Saint-Jean, un bâtiment de briques rouges situé juste à côté de la porte de Saint-Jean. L'entrée est gratuite pour les jeunes de 17 ans et moins. 

  • 11

    Le Monastère des Augustines

    Le Monastère des Augustines, désigné « meilleure expérience touristique de ressourcement au monde » par le magazine National Geographic en 2016, est un petit havre de paix qui fait du bien à l’âme. Les Augustines sont arrivées en 1639, en même temps que les Ursulines, pour fonder à Québec le premier hôpital en Amérique du Nord. Les religieuses ont établi leur monastère et ses jardins murés sur ce site à partir de 1644.

    Le monastère est aujourd’hui dirigé par un organisme à but non lucratif qui accueille les gens de toutes les cultures et de toutes les croyances. On peut séjourner au couvent, manger de délicieux repas au restaurant, visiter le musée ainsi que les bâtisses patrimoniales historiques et participer à des activités de ressourcement qui comprennent du yoga et de la méditation. Tout le monastère est parsemé d’œuvres d’art et d’objets de la vie quotidienne d’antan. Le musée recèle une rare collection d’instruments médicaux qui lève le voile sur certains aspects fascinants de l’histoire de la médecine au fil des siècles.

    On peut visiter le musée par ses propres moyens ou demander une visite guidée. Il n'est pas nécessaire de dormir au Monastère pour avoir accès au restaurant.

  • 12

    L’îlot des Palais

    Lieu de pouvoir de premier ordre en Nouvelle-France, important site industriel sous le régime britannique, l’îlot des Palais est un site historique moins connu à ne pas manquer. Les 65 campagnes de fouilles archéologiques menées à ce jour ont fait surgir du passé plus de 500 000 artefacts. Une brasserie y a été construite en 1668, mais dès 1683, le bâtiment a changé de vocation pour devenir le palais de l’intendant, l’administrateur en chef de la colonie. La résidence a dû être reconstruite pas moins de trois fois après avoir été ravagée par les flammes. En 1775, l’édifice est de nouveau détruit, cette fois par les tirs de canons britanniques après que des révolutionnaires américains s’en soient emparés lors de l’assaut sur Québec. En 1852, le site revint à sa vocation initiale avec l’ouverture d’une nouvelle brasserie.

    Une multitude d’objets anciens est exposée dans les caveaux du 18e siècle. L’exposition immersive qui y est offerte constitue un autre moyen original de plonger dans le passé. Et que dire des rallyes de géocaching, ces chasses au trésor technologiques où les visiteurs s’arment d’un GPS pour partir à l’aventure et explorer l’histoire de l’îlot des Palais et du Vieux-Québec?

Le saviez-vous?

La silhouette spectaculaire du Château Frontenac, avec ses tours, ses tourelles et ses toits en forme de cône, domine le Vieux-Québec. L'un des bâtiments les plus célèbres du Canada ne peut être décrit comme un trésor caché, mais saviez-vous qu'il est possible de découvrir quelques-uns des secrets de l'histoire de ce grand hôtel en faisant une visite guidée avec un guide costumé?

Cicérone Tours - guide touristique dans le hall du Château Frontenac
Cicérone Tours

Portrait de David Mendel
David Mendel

Historien, conférencier et guide de renom, David Mendel est l’auteur d’une série à grand succès de guides illustrés sur la ville de Québec publiée aux Éditions Sylvain Harvey.

Vous aimerez aussi

  • Visiteurs en tour de ville à Québec
    Tours guidés à pied à Québec
    Lire
  • Une danseuse amérindienne performe une danse traditionnelle à l'intérieur de la maison longue à Wendake.
    Les meilleures expériences autochtones
    Lire
  • Piétons près de la porte Saint-Jean
    Nos conseils pour visiter le Vieux-Québec de façon écoresponsable
    Lire
  • Trois amis font de la raquette sur les plaines d'Abraham enneigées et se dirigent vers la Tour Martello.
    Les plaines d’Abraham : bien plus que le théâtre de la fameuse bataille
    Lire
  • Un cycliste à vélo roule sur une piste cyclable dans le Vieux-Port de Québec avec la Château Frontenac en arrière-plan.
    À vélo sur les pistes cyclables
    Lire
  • Cyclistes en vélo de montagne dans le Vieux-Québec
    Tours guidés en vélo à Québec
    Lire
  • Le Monastère des Augustines - Libre-service au Vivoir
    7 restaurants où manger végétarien à Québec
    Lire
  • Assiette du restaurant Chez Boulay bistro Boréal
    5 endroits pour savourer la cuisine boréale
    Lire