10 expériences autochtones pour revenir aux sources du Québec

Pêche au homard avec la famille Lalo
Alexis Pageau

Partenaire de contenu : Tourisme Autochtone Québec

Avec 11 Nations autochtones réunissant 55 communautés, le Québec offre la chance unique d’aller à la rencontre des peuples autochtones. Leur riche culture conjugue tradition et modernité, savoir-faire ancestral et respect de la nature, sagesse et art de partager. Des sites et événements jusqu’aux activités de plein air en passant par la gastronomie et l'hébergement, on vous présente 10 expériences pour plonger au cœur du Québec autochtone. 

  • 1

    Vivre un pow-wow ou un festival de culture autochtone

    Ouverts à tous, ces événements festifs et colorés sont des moments uniques de rassemblement et de partage. Ils permettent d'admirer les traditions de diverses communautés. C’est le principe même du pow-wow, cette compétition durant laquelle les danseurs de différentes Nations vêtus de magnifiques habits traditionnels rivalisent d’audace au son des tambours.  

    Organisé par les Hurons-Wendat à quelques minutes du centre-ville de Québec, le Pow Wow international de Wendake reçoit par exemple des Nations autochtones du monde entier. C’est aussi dans la région de Québec que se tient l’événement KWE! À la rencontre des peuples autochtones, dont la riche programmation célèbre les traditions et la réalité contemporaine des Premières Nations et des Inuit.  

    On ne manque pas non plus le Pow-wow traditionnel de Pessamit, en Côte-Nord. Un temps fort pour cette communauté innue, tout comme l’est le Grand rassemblement des Premières Nations de Mashteuiatsh, qui perpétue chaque été sur les rives du lac Saint-Jean une tradition millénaire d’échanges et de rencontres. Mashteuiatsh accueille en outre le Festival de contes et légendes Atalukan au mois d’août, une occasion unique de découvrir les richesses de la tradition orale et de l’imaginaire des Premières Nations. On retrouve également cette dimension importante de la culture autochtone au Festival du conte et de la légende de l’Innucadie, en Côte-nord, tandis que le Festival Innu Nikamu, près de Sept-Îles, met l’accent sur la musique et les arts autochtones.  

    Pour connaître l’ensemble des rendez-vous avec la culture autochtone qui ponctuent la saison estivale, on consulte la Route des Pow-Wow

  • 2

    Nourrir son esprit de contes et légendes autochtones

    Depuis des millénaires, les savoirs autochtones se transmettent entre les générations et les communautés par la tradition orale. Les contes et légendes ne sont donc pas de simples histoires pour divertir ou endormir les enfants. Ils mettent en scène les mythes qui structurent la vision du monde des premiers peuples, à l’image de la création de la Terre-Mère. C’est pourquoi les conteurs autochtones, en plus d’émerveiller leur public, sont d’authentiques passeurs de culture.  

    On peut l'expérimenter sous la maison longue des Hurons-Wendat de Wendake, à l’Hôtel-Musée Premières Nations, le temps d’une soirée “Mythes et Légendes” autour d’un feu de bois. D’autres histoires encore fascineront petits et grands au Site d’interprétation micmac de Gespeg, en Gaspésie, dans le cadre d’un forfait “Légende et feu de camp” comprenant aussi des chants et la dégustation du pain bannique traditionnel. 

  • 3

    Dormir dans un hébergement traditionnel

    Quoi de mieux pour renouer avec les modes de vie ancestraux que de passer une nuit dans un hébergement traditionnel autochtone? Le tipi, la maison longue, le wigwam ou encore l’igloo des Inuit sont autant de manières d’habiter la nature pour ces peuples qui furent nomades ou semi-nomades durant des millénaires. 

    L’expérience est disponible auprès de nombreuses communautés, parfois même à deux pas de la vie urbaine, comme à Wendake. Ici, on adore la proposition de l’Hôtel-Musée Premières Nations de nous faire passer une nuit dans la maison longue Ekionkiestha’. On dort sous le bois et l’écorce de cette grande habitation traditionnelle commune à de nombreuses Nations iroquoïennes et qui peut accueillir toute la famille. Juste à côté, on se laisse tenter par les superbes chambres de l’hôtel-musée, qui marient la tradition autochtone au confort moderne pour un résultat unique.  

    Si l’on souhaite faire corps avec les grands espaces dans la plus pure tradition, on fonce au site d’Aventure Plume Blanche, au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Un excellent choix pour dormir sous un tipi, une tente traditionnelle ou encore sous le shaputuan, cette immense tente conique qui peut loger jusqu’à 30 personnes. 

  • 4

    Explorer un site traditionnel autochtone fidèlement reconstitué

    Ils sont des invitations à remonter le temps pour découvrir la culture et le mode de vie traditionnel autochtone. On y visite différents types d’habitats et d’installations dédiées à la médecine, à la spiritualité, ou encore à la fabrication de canots, d’objets d’art ou d’artisanat.  

    À Wendake, le Site traditionnel huron Onhoua Chetek8e offre un parcours immersif très complet ponctué de spectacles de danse, de contes et légendes, de démonstrations d’artisanat et d’activités en pleine nature, comme une balade en canot, sans oublier le restaurant NEK8ARRE et la belle boutique d’artisanat Le Huron.  

    En Gaspésie, le Site d’interprétation Micmac de Gespeg permet de découvrir, en plus de son passionnant musée, un village traditionnel et son campement d’été tels que les Européens auraient pu le trouver au 17e siècle. Guidée par un fier représentant du peuple de la mer, la visite s’avère riche d’enseignements, dévoilant par exemple d’anciennes techniques de trappe et de pêche.  

  • 5

    Savourer la gastronomie des grands espaces

    La culture et l’art de vivre autochtones se partagent aussi dans l’assiette, où la nature sauvage et le terroir boréal ont la vedette. Si les produits de la chasse, de la pêche et de la cueillette forment la base de cette cuisine héritée de savoir-faire millénaire, la gastronomie autochtone se marie aujourd’hui aux influences contemporaines grâce au talent et à l’inventivité des chefs.  

    Incontournable, le Restaurant La Traite à Wendake est emblématique de cette savoureuse alliance entre tradition et modernité. On aime les menus inspirés du terroir et des saisons, avec par exemple du gibier mariné aux épices de la forêt, et tant d’autres plats alléchants qui promettent de belles découvertes autochtones. De la grande gastronomie, sans compter le cadre magnifique côté salle comme côté terrasse, au bord de la rivière Akiawenrahk’. À 20 minutes de là, dans le Vieux-Québec, le Restaurant Sagamité est une autre occasion de se régaler de la cuisine des Hurons-Wendat. On adore la spécialité maison, la potence de gibier appelée Yatista (le feu), de même que la traditionnelle soupe sagamité, qui rend hommage aux « trois sœurs », à savoir le maïs, la courge et le haricot.  

  • 6

    Assister à une pêche au homard à la manière traditionnelle des Innus

    Partir à la pêche au homard, c’est l’une des activités proposées par la Famille Lalo dans le cadre d’une riche journée de partage culturel et d’aventures chez les Innus de Natashquan, sur la Côte-Nord. Armé d’une simple épuisette, le guide innu montre à ses hôtes la technique traditionnelle qui lui a été transmise pour débusquer quelques-uns de ces savoureux crustacés à marée basse.  

    Outre la perspective de la dégustation avec la famille avant une belle nuitée sous la tente traditionnelle, l’expérience est magique pour se connecter à l’immense nature sauvage du Nitassinan, territoire ancestral de la Nation Innue. Une immersion des plus authentiques empreinte d’une vision durable des ressources de la mer, convivialité, saveur et fraîcheur en prime! 

  • 7

    Partir à la rencontre des baleines

    L’observation des mammifères marins est sans conteste l’expérience ultime à vivre dans l’estuaire du Saint-Laurent. Sur la Côte-Nord, on ajoute une touche autochtone à l’aventure en confiant son excursion à une compagnie innue de la communauté d’Essipit. Au départ des Bergeronnes, les embarcations penumatiques des Croisières Essipit sont à la fois maniables, rapides, sécuritaires et confortables. On peut compter sur le savoir-faire des capitaines pour pister les géants du Saint-Laurent et avoir la chance d’observer certains des plus grands animaux de la planète, tel le rorqual bleu.  

    Magie et respect de la nature seront aussi au rendez-vous avec Mer et monde Écotours, compagnie qui a fait le choix du kayak de mer pour des excursions d’une demi-journée à une journée complète à la rencontre des baleines dans les eaux du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Leurs guides sont eux aussi de fins connaisseurs de cet environnement hors-norme et ils adorent partager leur passion.

  • 8

    Randonner dans les espaces nordiques jusqu’à la toundra arctique

    Une excellente manière de s’immerger dans l’univers autochtone est de rejoindre les grands espaces nordiques pour se connecter à la nature sauvage dans toute sa splendeur en compagnie des Innus. Au cœur de la réserve mondiale de biosphère, près du cratère Manicouagan et des monts Groulx, la Station Uapishka offre ce privilège. Parmi une multitude d’activités de plein air, on aime en particulier la sortie guidée à la découverte de la toundra arctique : une randonnée d’environ 5 heures qui traverse différents écosystèmes avant d’atteindre le sommet du mont Harfang. La très grande évasion sur fond de culture innue!  

  • 9

    Connecter comme jamais avec la grande nature

    On reste sur la Côte-Nord, dont les espaces naturels extralarges se prêtent à une infinité d’idées de séjours en immersion, toujours nimbés de culture traditionnelle innue. La communauté d’Unamen Shipu invite par exemple à un tête-à-tête incomparable avec la nature envoûtante de la Basse-Côte-Nord.

    On peut dormir face à la mer dans un des chalets de l’entreprise InnuBerge et opter pour un forfait guidé sur l'eau ou à pied sur le terrain de jeu de son choix : en mer, en forêt ou au cœur de la communauté. Sur place, Tourisme Winipekut Nature propose un séjour de mieux-être en forêt chez les Innus. Ponctué de nombreuses activités culturelles, ce forfait d’une semaine est intitulé Menuenemum. L’aventure se vit aussi côté mer avec le forfait Apinipehekat : 4 jours et 3 nuits à la découverte de la côte et des îles bordant le golfe du Saint-Laurent. Le dépaysement absolu! 

  • 10

    Faire le plein de culture autochtone dans les musées

    Aux quatre coins du Québec, la culture autochtone épate la galerie! Au sein des communautés, les musées sont des lieux où s’exposent l’histoire et les spécificités d’une Nation telles que l’art et l’artisanat. Ce sont aussi des outils importants de transmission et de partage de la culture vivante.  

    Une vocation que revendique par exemple le Musée amérindien de Mashteuiatsh, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, à travers sa collection d’artefacts et son programme d’animations dédiées à la culture des Pekuakamiulnuatsh, les Innus du lac Saint-Jean.  

    La communauté d’Ekuanitshit, sur la Côte-Nord, célèbre quant à elle son héritage et sa langue à la Maison de la culture innue, un lieu avant-gardiste de rapprochement entre les peuples.  

    Pour explorer de manière interactive les thèmes du territoire, de la mémoire et du savoir, rendez-vous au Musée huron-wendat, sur le site de l’Hôtel-Musée Premières Nations à Wendake. On profite enfin d’être à Québec pour découvrir “C’est notre histoire” au fabuleux Musée de la civilisation, une grande exposition qui explore à la fois les racines et la réalité contemporaine des Premières Nations et des Inuits. 


Logo de Québec Le Mag'
Québec Le Mag'

Québec Le Mag’ est un média dédié aux amoureux du Québec et à ceux qui le deviendront bientôt. Québec Le Mag’ partage de nombreux reportages, articles et bonnes adresses sur son site Internet.

Vous aimerez aussi

  • Un couple fait de la randonnée pédestre dans le sentier Scotora, dans le Parc national de la Jacques-Cartier.
    Sépaq : 10 parcs nationaux à ne pas manquer dans l’Est du Québec
    Lire
  • Kayak de mer avec Cap Aventure
    15 activités en plein air certifiées Écotourisme au Québec
    Lire
  • Site historique maritime de la Pointe-au-Père
    Voyage au Québec : circuit responsable de 3 semaines dans l'Est
    Lire
  • Parc national Forillon
    Road trip Québec 15 jours : circuit responsable de la ville de Québec à la Gaspésie
    Lire
  • Excursion en kayak
    Itinéraire Québec 15 jours en mode responsable : de la ville de Québec à la Minganie
    Lire
  • Baleine à bosse dans le Saint-Laurent
    7 raisons qui font de Tadoussac et Charlevoix des destinations uniques pour observer les baleines
    Lire
  • Visite guidée du Lieu historique des Fortifications-de-Québec
    3 sites de Parcs Canada pour voyager dans la mémoire du Québec
    Lire
  • Kayakistes le long des falaises du Parc de Gros-Cap
    10 activités pour vivre le Saint-Laurent et les îles du Québec
    Lire