10 activités pour vivre le Saint-Laurent et les îles du Québec

Kayakistes le long des falaises du Parc de Gros-Cap
Mathieu Dupuis, Le Québec maritime

Et si on prenait le large pour mieux revenir à l'essentiel? L'immense Saint-Laurent et les îles du Québec invitent les voyageurs à sortir des sentiers battus pour ouvrir grands leurs horizons. Île d'Anticosti, Basse-Côte-Nord, Îles de la Madeleine : derrière ces noms synonymes d'évasion se cachent des paysages, des rencontres et des expériences à vivre en immersion, sous le sceau de l'authenticité et du tourisme responsable.  

  • Îles de la Madeleine

    1

    Randonner sur les plages et les collines de l'archipel

    Le Sentier Entre Vents et Marées, c’est le plan ultime pour parcourir librement les paysages les plus marquants des Îles de la Madeleine. De plages dorées en collines verdoyantes, avec des arrêts dans différents villages madelinots, ce parcours pédestre balisé et sécuritaire totalise 230 km découpés en treize étapes, ce qui permet d’envisager tous les formats de randonnée pour tous les niveaux. Une manière magnifique et responsable de découvrir les trésors de l’archipel tout en protégeant son environnement d’exception. 

  • 2

    Pagayer le long des falaises

    Pour vivre le kayak de mer au cœur de paysages côtiers parmi les plus emblématiques des Îles de la Madeleine, on se rend au Parc de Gros-Cap. Ce site naturel de toute beauté est bordé par des falaises et des plages comme on en trouve qu’aux Îles. C’est ce littoral magique qu’on explore en pagayant, quel que soit notre niveau d'habileté, avec l’aide des guides passionnés du Parc de Gros-Cap. Bien plus qu’un camping, ce dernier est un centre de vacances et d’activités nautiques idéalement situé, incluant une auberge pour se détendre après les excursions en mer. Tout près d’ici, pour ajouter une touche de saveur au panorama, on file à La Renaissance des îles, où déguster une inoubliable guédille au homard. 

  • 3

    Admirer le paysage en sirotant une bière locale

    C’est bien connu, les Îles régalent les papilles autant que les pupilles. Parmi les beaux produits madelinots à découvrir, on fonce à la microbrasserie À l’abri de la Tempête, qui valorise les matières premières locales comme les fleurs, algues, épices, herbes fraîches et malt fumé du Fumoir d’Antan pour confectionner des bières au caractère unique. La dégustation sur place, à L’Étang-du-Nord, dans une ancienne usine de transformation de crabe, se déroule face à l’horizon marin et dans une ambiance des plus chaleureuses. Un conseil : on opte pour les petits verres de dégustation pour en découvrir encore plus. Santé!

  • 4

    S'initier au kitesurf

    Les Îles de la Madeleine sont un véritable paradis pour les sports de vent dont le kitesurf, ou planche aérotractée. Pionniers du genre sur l’archipel, les guides et formateurs de la compagnie Aerosport sont imbattables pour initier les novices dans des conditions d’encadrement et de sécurité optimales. Avec eux, dompter les vagues et les vents devient un jeu d’enfant. Également au programme: buggy, cerf-volant acrobatique, location de stand up paddle (planche à pagaie) ou de planche de surf… Attention, ça décoiffe!

  • 5

    Nager dans les grottes marines

    Aux Îles de la Madeleine, on ne se lasse pas d’observer les falaises sculptées par les éléments qui ceinturent l’archipel. Et si on passait de la contemplation aux sensations fortes? L’Auberge La Salicorne a développé une activité inédite pour faire corps avec cette nature fascinante. En combinaison isothermique doublée d’une veste de flottaison, on se laisse porter par les vagues pour explorer les grottes créées par la mer. De l’humeur de cette dernière dépend bien sûr l’aventure, ouverte à toute personne de plus de 14 ans en bonne forme physique et à l’aise dans l’eau. L’Auberge La Salicorne propose également des randonnées en pleine nature, comme celle sur l’île Boudreau, mais aussi la location de vélos et d’équipements nautiques, en plus du gîte et du couvert avec vue sur le grand golfe. On adore!

  • 6

    S’immerger dans l’histoire et la culture de la communauté anglophone des Îles

    À Grosse-Île, on visite avec intérêt et émotion le complexe du patrimoine historique du CAMI (Council for Anglophone Magdalen Islanders), une entreprise d’économie sociale qui met en lumière la culture et le mode de vie de la communauté anglophone des Îles de la Madeleine. On adore le Musée de la Petite École Rouge avec son vieux tableau et ses pupitres d’origine, tandis que le Musée des Vétérans rend hommage aux Madelinots ayant servi durant les deux guerres mondiales et la guerre de Corée. De son côté, la collection du Musée historique de l’Île d’Entrée donne un aperçu de l’histoire de cette perle insulaire isolée du reste de l’archipel à travers divers objets du quotidien et archives photographiques.

  • Île d'Anticosti

    7

    Explorer le canyon Vauréal au parc national d'Anticosti

    Véritable petit continent sauvage au large de la Côte-Nord, l’immense île d’Anticosti a tout d’une destination de roman d’aventure avec ses falaises, ses grottes, ses rivières à saumon, ses échoueries de phoques et son extraordinaire population de cerfs de Virginie. Au parc national d’Anticosti, on se laisse envoûter par l’exploration du canyon de la rivière Vauréal: on serpente entre des falaises vertigineuses avant de déboucher sur l’incroyable chute Vauréal, haute de 76 mètres. C’est une des grandes aventures à vivre à Anticosti au cœur d’une nature intacte, sans oublier les auberges, campings et chalets du parc national pour prolonger l’immersion.

  • 8

    Vivre une aventure de plein air à Anticosti en tout confort

    Imaginé par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), qui gère le parc national d’Anticosti, ce forfait de 5 nuits à l’Auberge Port-Menier est un must pour faire rimer aventure douce, culture et nature sauvage le temps d’un séjour sur la fabuleuse île d’Anticosti. L’accès au parc national ainsi qu’une journée guidée en navette sont compris, de même que trois repas quotidiens et le prêt de vélo électrique et d’embarcation nautique. 

  • Basse-Côte-Nord

    9

    Monter à bord du Bella Desgagnés

    Le Bella Desgagnés est le navire-cargo qui ravitaille l’île d’Anticosti et les villages de la Basse-Côte-Nord jusqu’à Blanc-Sablon, aux confins du Québec. On monte à bord pour vivre une incroyable odyssée sur le Saint-Laurent mêlant splendeurs nordiques et authenticité. Outre l’escale à Natashquan, le village natal de Gilles Vigneault, c’est la chance unique d'aller à la rencontre des communautés isolées de la Basse-Côte-Nord, tels Harrington Harbour et Tête-à-la-Baleine, aux cultures tantôt innues, tantôt anglophones ou francophones. Muni de 63 cabines confortables, d’une cafétéria et d’une salle à manger où les produits de la mer ont la vedette, le Bella Desgagnés prend le large chaque semaine. La grande évasion!

  • 10

    S'immerger dans la culture millénaire innue

    Unamen Shipu est sans conteste l’une des destinations les plus authentiques pour s’immerger dans la culture innue. Et pour cause, seuls le bateau et l’avion permettent d’accéder à cette communauté autochtone de la Basse-Côte-Nord située bien au-delà de la fin de la route 138. Ici, les aînés ne parlent que la langue innue. Les traditions, l’artisanat et la spiritualité se perpétuent au plus près d’une nature sauvage grandiose. Rencontre avec les Innus, observation de la flore et de la faune, excursions en Zodiac ou en canot, séjours sur une île ou en pleine forêt, pêche  : on s’adresse à Tourisme Winipeukut Nature pour connaître les expériences à vivre sur ce territoire. Elles sont toutes indélébiles.


Logo de Québec Le Mag'
Québec Le Mag'

Québec Le Mag’ est un média dédié aux amoureux du Québec et à ceux qui le deviendront bientôt. Québec Le Mag’ partage de nombreux reportages, articles et bonnes adresses sur son site Internet.

Vous aimerez aussi

  • Baleine à bosse dans le Saint-Laurent
    7 raisons qui font de Tadoussac et Charlevoix des destinations uniques pour observer les baleines
    Lire
  • Un couple fait de la randonnée pédestre dans le sentier Scotora, dans le Parc national de la Jacques-Cartier.
    Sépaq : 10 parcs nationaux à ne pas manquer dans l’Est du Québec
    Lire
  • Site d’interprétation micmac de Gespeg
    10 expériences autochtones pour revenir aux sources du Québec
    Lire
  • Kayak de mer avec Cap Aventure
    15 activités en plein air certifiées Écotourisme au Québec
    Lire
  • Visite guidée du Lieu historique des Fortifications-de-Québec
    3 sites de Parcs Canada pour voyager dans la mémoire du Québec
    Lire
  • Site historique maritime de la Pointe-au-Père
    Voyage au Québec : circuit responsable de 3 semaines dans l'Est
    Lire
  • Parc national Forillon
    Road trip Québec 15 jours : circuit responsable de la ville de Québec à la Gaspésie
    Lire
  • Excursion en kayak
    Itinéraire Québec 15 jours en mode responsable : de la ville de Québec à la Minganie
    Lire